Vous venez de lancer votre entreprise mais avez-vous déjà endossé le costume du chef d’entreprise ? Pour le savoir, il suffit de vous demander si vous travaillez DANS votre entreprise, comme lorsque vous étiez salarié, ou si vous travaillez POUR votre entreprise, c’est-à-dire autant sur vos missions clients que sur la pérennité de votre activité. Il faut bien souvent du temps pour passer ce cap.

J’ai interrogé Clémence Partouche-Ceyrac, une coach spécialiste des transitions d’activités, pour découvrir ses recommandations en la matière et vous aider à acquérir plus rapidement cet état d’esprit. Forte de son expérience d’accompagnement auprès des entrepreneurs débutants, Clémence nous fait part de ses retours d’expérience.

Clémence, peux-tu partager avec nous les écueils auxquels les entrepreneurs débutants rencontrent notamment au niveau de leur organisation de son travail ?

En tant qu’entrepreneur débutant, le réflexe est de reproduire une organisation assez similaire à celle que vous aviez en tant que salarié. Sans vous en rendre compte, vous devenez alors salarié de votre propre structure. Vous êtes attentif à bien faire votre travail, vos missions, à avancer sur les projets de vos clients, à cocher les éléments de votre to do list.

Or, si cette partie est nécessaire, vous risquez de passer à côté du vrai développement de votre activité si vous restez concentré uniquement sur vos clients !  Servir ses clients, bien sûr, mais tout en s’assurant de prendre le temps de développer votre entreprise.

Comment faire pour ne pas tomber dans ce syndrome du salarié à son compte ?

Quand vous devenez entrepreneur, vous devez intégrer le plus rapidement possible une posture de chef d’entreprise et ce, même si vous êtes seul à bord. Pour éviter de naviguer à vue et d’avancer en fonction de là où vous porte le vent ! Pour cela, vous devez dégager un temps pour réfléchir à votre vision, à votre stratégie et aux moyens que vous souhaitez mettre en place pour y arriver.

Je recommande de faire cet exercice 2 fois par an, en début d’année pour fixer vos objectifs annuels et en milieu d’année pour faire le point et envisager de changer de cap si nécessaire.

Cela peut aussi être pertinent de faire le point sur votre vision dès lors que vous ressentez un sentiment de perte de motivation ou de lassitude.  C’est souvent le signe que vous avez évolué sur vos envies et une révision de votre stratégie est peut-être nécessaire.

La gestion du temps est très différente entre un salarié et un entrepreneur, quelles sont tes recommandations en la matière ?

La vie professionnelle d’un entrepreneur ne s’arrête pas lorsque la mission pour son client est terminée. Cela nécessite, comme évoqué précédemment, de dégager du temps pour cette réflexion sur son business ainsi que pour la partie marketing, communication et commerciale.

Après la partie stratégie, une des problématiques clés en tant qu’entrepreneur est de vous faire connaître et reconnaître dans votre secteur. Il est indispensable de communiquer et de mener des actions marketing. Comme Emilie le défend, à chacun de trouver la manière d’être totalement aligné avec ses valeurs et son fonctionnement dans ce domaine. D’ailleurs cette partie-là peut être déléguée.

Selon moi, investir dans la partie marketing et communication (site internet, réseaux sociaux, newsletter) ou encore dans les aspects d’organisation et administratifs en prenant une assistante est incontournable.

Déléguer n’est pas toujours une démarche naturelle or elle est indispensable à la réussite de votre entreprise. Vous ne pourrez pas tout gérer. Déléguer vous permet de vous concentrer sur vos talents, sur vos zones d’excellence à savoir le cœur de métier de votre entreprise et des dimensions que vous maîtrisez et appréciez.

Vous pouvez être tenté de vouloir économiser en le faisant vous-même. Vous risquez de perdre beaucoup de temps sans jamais devenir un expert dans ce domaine voire de procrastiner des tâches qui vous rebutent.

Cela se révèle donc peu rentable in fine.

Comment rompre la solitude en tant qu’entrepreneur, quels sont tes conseils ?

Lorsque vous étiez salarié, vous bénéficiez de l’intelligence collective. Vous aviez accès à beaucoup d’informations et à l’expérience de vos collègues.

En revanche, une fois à votre compte, vous avez ressenti de la solitude dès le démarrage.

Pour pallier ce sentiment d’isolement et ce manque d’échange d’idées, nombreux entrepreneurs rejoignent des réseaux et des espaces de co-working. Pas uniquement pour développer la partie business, mais aussi pour rencontrer des personnes vivant les mêmes problématiques.

Le coaching peut aussi être une réponse ponctuelle pour avoir une sorte de sparring-partner qui vous permet de dépasser vos moments de doutes et d’interrogations et à donner le meilleur de vous-même.

A chacun de trouver les formules qui lui conviendront le mieux !

Si cette interview vous a donné envie de contacter Clémence pour être accompagné dans le développement de votre entreprise , envoyez-lui un message à : clemence@become-coaching.fr.

Son site web https://become-coaching.fr/