Le plagiat et le duplicate content sont deux pratiques de plus en plus courantes sur le web. En effet, il n’est pas facile de créer du contenu de manière régulière sans être tenté de récupérer une phrase par-ci ou un paragraphe entier par-là. Le copier-coller est en fait un véritable fléau pour les créateurs de contenus qui peut vous jouer des mauvais tours. Heureusement, il existe des astuces très simples pour limiter la reproduction et créer un article unique, pertinent et à forte valeur ajoutée. Je vous propose de faire le point ensemble dans cet article.

 

Rappel : quelles sont les conséquences d’un contenu plagié ?

Le plagiat est l’action de copier un auteur, de s’approprier son œuvre délibérément ou de fortement s’inspirer… sans le citer.

Généralement appelée « duplicate content », cette pratique est interdite et peut avoir de lourdes conséquences :

  • Vous risquez d’être sanctionné par Google : tout simplement car il déteste le contenu dupliqué. C’est même devenu sa principale bataille ! Si vous agissez ainsi, il pourrait donc diminuer la visibilité de votre site sur ses pages de résultats.
  • Vous pouvez être poursuivi par le créateur du contenu initial : même si cette pratique reste marginale, l’auteur peut vous demander de retirer votre texte. Dans tous les cas, votre image risque d’en prendre un coup !

 

3 astuces pour faire des contenus uniques sur le web

 

Opter pour le contenu de marque ou brand content

Pour éviter le plagiat ou le duplicate content, la meilleure solution est de créer votre propre contenu axé sur votre expertise, votre univers et votre style. C’est que nous appelons le contenu de marque.

Comment y parvenir ?

  1. Vos valeurs, votre savoir-faire, votre savoir-être sont uniques. Ce sont les piliers de votre marque. Appuyez-vous sur cette base pour créer du contenu personnalisé. Exprimez la vision de votre métier avec vos convictions dans vos articles de blog. L’objectif est que votre cible s’identifie à vos valeurs.
  2. Racontez une histoire à vos clients ! « L’art de raconter des histoires » est l’élément fondamental du brand content. Mais de quelle histoire parle-ton en B to B ? Celle de vos clients et de vos prospects bien entendu. Votre contenu doit être pensé pour eux ! Que viennent-ils chercher chez vous ? Tout d’abord que vous les compreniez. Ils ont besoin que vous leur parliez d’eux et de voir que vous connaissez parfaitement les problématiques auxquelles ils sont confrontés. Enfin, ils ont besoin d’obtenir des solutions grâce aux conseils que vous pouvez leur apporter. L’objectif est que votre audience puisse trouver des solutions en vous lisant. Vous marquerez les esprits !

 

 

Choisir un autre angle éditorial

Vous avez repéré un contenu qui vous plaît chez l’un de vos concurrents mais vous voulez éviter de faire un énième article sur le sujet ? Pas de panique, vous pouvez tout à fait aborder la même thématique et prendre exemple, sans faire de copier-coller.

L’astuce consiste tout simplement à choisir un autre angle éditorial, c’est-à-dire à trouver une autre manière de traiter l’information. Le but est d’apporter un point de vue différent pour surprendre vos lecteurs. Pour cela, utilisez votre propre expérience ou celle de vos clients. Exprimez votre point de vue fera tout simplement la différence et rendra votre contenu unique !

Pour faire la différence, vous pouvez également opter pour un autre format. Infographie, podcast, illustration ou encore vidéo, vous n’avez que l’embarras du choix !

 

 

Adopter les bonnes pratiques anti-plagiat

Dans certains cas très précis (textes de loi, études chiffrées, etc…), vous ne pouvez pas faire autrement que de paraphraser le contenu. Si ces informations apportent une vraie valeur ajoutée à votre article et crédibilisent votre propos, il serait dommage de ne pas les mentionner !

Heureusement, il existe quelques bonnes pratiques anti-plagiat pour éviter que l’auteur ne grince des dents :

  • Citez vos sources directement dans l’article (année de parution du contenu, nom de l’auteur, titre de la publication ou de l’étude) ;
  • Utilisez les guillemets ou mettez le paragraphe en italique ;
  • Indiquez le site source en note de bas de page ;
  • Pour aller plus loin, vous pouvez rédiger une mini-biographie en fin d’article, rassemblant l’ensemble des références que vous avez citées.

Bref, le message doit être clair : vous ne cherchez pas à reproduire, mais à utiliser certaines informations pertinentes pour renforcer votre propos. En agissant ainsi, vous prouvez donc votre bonne foi à l’auteur initial du contenu et à Google !

Plagiat

 

 

Bonus : liste des logiciels gratuits anti-plagiat

Vous voulez éviter le duplicate content dans vos articles ? Vous avez un doute et souhaitez vérifier que vos contenus n’ont pas été plagiés ? Pour vous aider dans cette « traque » à la copie, il existe plusieurs logiciels anti-plagiat gratuits :

  • Positeo : probablement LE logiciel de référence. En quelques clics, il vous sort la liste des pages web contenant du contenu plagié. Simple, rapide et efficace !
  • Duplicate Content Checker : l’outil est en anglais mais son interface intuitive facilitera votre recherche.
  • Copyscape: disponible en version payante, ce logiciel anti-plagiat permet de comparer deux adresses URL ou deux textes.